lundi 25 juillet 2011

Retour à la vie

Cela va faire presque un an que je n'avais rien posté. Je me sentais un peu trop amer pour rester objectif et ne pas parler de mes problèmes. ..... Normal, depuis fin août 2010 j'étais concerné par un plan social. Sans compter que j'ai aussi entamé un gros chantier, l'aménagement de ma maison livrée en octobre 2010.

Maintenant la situation est un peu plus stable. La maison avance et j'ai trouvé un autre emploi (tandis que mon ancienne entreprise continue de sombrer).

Coté implication dans Wikipédia, j'ai repris lentement mais surement la suite des articles sur les longs métrages de Disney surtout que ma bibliothèque est sortie des cartons. La Belle au bois dormant est donc en travaux.
J'apprécie beaucoup les petits rendez-vous de MardiCWiki, bon même si on risque d'en faire le mercredi.

Je me rends compte que je m'éloigne un peu des conflits, mon passage comme arbitre (en 2009) et les nombreuses histoires en tout genre faisant régulièrement surface au bistro, au BA ou au CAr, me fatiguent. Donc j'évites un peu ces lieux.

Sur Wikipédia, il y a projet et une communauté. Le projet avance bien, des gens s'investissent... une sorte d'osmose entre les besoins de chacun et l'outil a pris forme mais coté communauté, la mayonnaise n'a pas pris à moins qu'elle n'est tournée. Je ne m'y connais pas assez en sociologie pour analyser quoi que ce soit à ce sujet. Je me rends simplement compte que le projet avance  surtout grâce au travail de nombreux solitaires, seul par la tâche accomplie, la spécialisation. Je m'explique, certain ne font que de l'orthographe, d'autres que de la typo, d'autres que des modèles, d'autres que des sources, d'autres que des vandalismes,... et parfois les articles sont les mêmes, c'est tout. ET le plus incroyable c'est que cela génère une entropie créatrice.

Bon je retourne bosser (je ne vous dis pas sur quoi) et essaierai de poster de temps à autre

3 commentaires:

Anonyme a dit…

Mon pauvre ami... Je n'avais pas vu mais je vois que vous avez bloqué mon compte "définitivement" pour "compte créé pour vandalisme".
1/ Je vous demande de me débloquer le plus rapidement possible. J'avais fait une demande de suppression de compte, rien d'autre. J'étais passablement énervé par le comportement de Cormier quand j'ai fait cette demande. Contentez vous donc de me débloquer ça sera suffisant.

2/ Vos arguments ne sont pas objectifs, ils sont affectifs. C'est parce que vous n'avez pas aimé ce que j'ai dit à Cormier (ses propos déplacés) que vous avez supprimé mon compte. Et c'est inadmissible, et partial.

3/ Vous m'avez fait beaucoup rire. En fait, par mon travail j'ai accès à un réseau intranet national. Or, on peut accéder à wiki de par ce réseau. Autrement dit, si j'avais voulu pirater wiki cela aurait été fait depuis longtemps et vous ne pourriez toujours rien faire contre ça aujourd'hui. Mais comme le commun des mortels, je trouve ce genre d'attitude totalement incompréhensible et stupide. Sans compter que je m'y connais suffisamment sur internet pour utiliser tous les vpn nécessaires à brouiller mon IP.

Bref, faites ce déblocage très vite, je n'ai pas envie de saisir un arbitre wiki pour ça, Internet est suffisamment chronophage comme ça.
Pour info, le portail que je compte modifié est le portail du droit. Aller voir ça sur le wikiversity ça vous donnera une idée du vertige qu'on peut avoir.

Anonyme a dit…

Salut Grand Gourou,
je cherche à te contacter via Wikipédia, mais comme je me connecte environ une fois par an je n'y arrive pas... et j'ai un blog mais sur overblog, donc je ne peux pas te contacter via ce lien non plus... donc voilà, si tu lis ce commentaire, contacte-moi s'il te plaît : christprof@hotmail.com (ngilozi). C'est au sujet de l'article sur Tata Milouda sur Wikipédia. Tu étais mon parrain il y a longtemps (enfin je ne sais plus si c'est comme ça qu'on dit sur Wikipédia, mais en tous les cas tu m'aidais pour mes contributions).

Lise a dit…

Bonjour G'and Gourou,
Passionné de Disney et même... de Michel Souris, vous devriez adorer ceci :
Traduction de http://www.eca.usp.br/gibiusp/materias_roberto_onovorival.asp

En avril 2003, le chercheur brésilien Roberto Elísio dos Santos a consacré un article à Michel Souris sur le site du NPHQ (Núcleo de Pesquisas de Histórias em Quadrinhos - Centre de recherche sur la bande dessinée).

O novo rival de Mickey Mouse : Le nouveau rival de Mickey Mouse (1) (Traduction de l'article) En plus des méchants qu’il combat depuis des décennies, la souris créée par Disney, et âgée de 75 ans, doit désormais s’inquiéter d'un fan enragé. Un rat nommé Michel Souris (Rato Michel au Brésil) qui n’a qu’un but, prendre la place et l’identité de Mickey.
Né en France en 2000, Michel Souris est apparu dans Le Journal de Mickey numéro 2490, dans une aventure intitulée « Le double doublé » - toujours inédite au Brésil (un jour Abril la publiera ?) - imaginée par le scénariste français Didier Le Bornec, et dessinée par le studio Comicup (créé en Espagne en 1980 par José Cánovas Martinez), avec un style graphique qui fait référence au travail de l’américain Floyd Gottfredson. Dans cette première histoire, le fan fou emprisonne Mickey dans sa propre maison, ce qui peut être une référence au film « Louca obsessão » (Misery), inspiré d’une œuvre de Stephen King (2).
Le lecteur brésilien a eu l’occasion de voir par trois fois ce nouveau rival de Mickey à l’œuvre, dans les histoires « Inquilina do barulho » (publié dans Mickey 673), « Agito no Egito » (dans Mickey 678) et la plus récente « Trocando as bolas », dans le numéro 698 du magazine Mickey, sorti en kiosques en mai 2003.
Contrairement à d’autres ennemis de Mickey - comme le rat Ranulfo (Mortimer), apparu dans un dessin animé en 1936, et adapté en bande dessinée par Gottfredson) - Michel Souris invente des schémas inhabituels pour tromper Mickey et le remplacer. Ce qu’on peut voir dans l’histoire éditée dans le magazine Mickey 698.

(1) Allusion au court métrage de Disney « Mickey's Rival » : « Le rival de Mickey, » 1936.
(2) Mais non...

Article de Roberto Elísio
Data da publicação: 2/6/2003

Roberto Elísio dos Santos est chercheur au Núcleo de Pesquisas de Histórias em Quadrinhos (Centre de recherche sur la bande dessinée) de l’ECA-USP, journaliste, docteur en communication, professeur à l’Université de São Caetano do Sul (dans l’État de São Paulo, au Brésil), et auteur du livre « Para reler os quadrinhos Disney » (Éditions Paulinas).

Cordialement,
Lise